ANÉMOMÈTRE

À quoi sert-il?

Il a pour but de déterminer la vitesse du vent.

Comment est-il fait?

Celui qui est illustré ici à droite possède trois coupelles en forme de demi-sphères orientées dans le même sens et qui sont libres de tourner. Il y a aussi un petit écran pour nous indiquer la vitesse du vent.

Comment fonctionne-t-il?

La plupart des anénomètres modernes comprennent un système électronique interne qui calcule le nombre de tours que font les coupelles pendant un temps précis. La vitesse du vent, convertie par l'ordinateur interne, apparaît alors sur l'écran. Plus le vent est fort, plus les coupelles tournent rapidement. On peut calculer la vitesse du vent de façon mécanique, c'est-à-dire sans avoir recours à un circuit électronique.

Anémomètre de la station de mesure
de Dorval
Propriété d'Environnement Canada


Anémomètre installé au sommet d'un mât de 10 mètres. C'est à cette hauteur que les mesures standards sont effectuées.

Pour éviter la turbulence de l'air causée par la présence des bâtiments et de la végétation, on doit placer l'anémomètre dans un endroit bien dégagé et assez haut (10 m).
Station de Dorval.

Anémomètre portatif

Unités de mesure

Kilomètres par heure (km/h) ou mètres par seconde (m/s)

Informations supplémentaires

Le plus ancien anémomètre à main date de 1450 et fut créé par L. Alberti.

Il existe aussi un anémomètre totalisateur, grâce auquel on calcule le total des vitesses du vent dans une journée. Pour ce faire, on place un bac d'évaporation sous les coupelles, car la vitesse du vent et sa durée feront varier la quantité d'eau dans le bac.

Il existe également des anémomètres thermiques. Ces derniers indiquent les variations de température d'un fil chauffé qui est en contact avec le vent (plus le vent est fort, plus on doit fournir d'énergie au fil pour qu'il conserve sa chaleur).


Haut de la page Fermer cette fenêtre